5 caméras brisées de Emad Burnat et Guy Davidi, (le 15 mai à Penmarc’h)

Publié le par revolution arabe

Cinq cams.jpg

 

Ce documentaire est une chronique intime de la vie du village et de la propre famille du cinéaste au long des cinq premières années de vie de son quatrième fils, Jibril.


Réalisé sur une période de cinq ans, ce documentaire relate la lutte des habitants du village palestinien de Bil’in en Cisjordanie, la plupart paysans, spoliés de la moitié de leurs terres par la décision d’implanter et « protéger » la colonie juive de Modi’in illit construite pour 150 000 habitants.  Cette lutte non violente, constante, tenace en vue de conserver les terres, seul moyen de subsistance des paysans, est l’objet d’une répression brutale. Les moyens utilisés comportent des armes à feu avec utilisation de balles réelles (il y a plusieurs morts). Les cinq caméras utilisées pour fixer ces événements furent détruites dans l’action, plusieurs par balles.  Cette lutte a rencontré la solidarité de militantEs israélienNEs. Le peuple palestinien montre ici une haute conscience de ses droits bafoués par Israël et la « communauté internationale »,  sa lutte non violente n’en est que plus remarquable. 


Jean-Paul Petit



Film programmé jusqu’au mois de juin :
La semaine du 8 mai : Paris, Saint-Denis, Saint-Honoré-les-Bains, Briançon, Valence, Bruz

La semaine du 15 mai : Paris, Questembert, Penmarch, Villeneuve d’Ascq, La Mure
La semaine du 22 mai : Paris, Lisieux, Saint-Malo
La semaine du 29 mai : Ferney-Voltaire, Blois, Montauban, Crécy-en-Ponthieu, La Bruguière, Clermont-Ferrand

*

Vendredi 10 mai 2013 Publié dans : Hebdo Tout est à nous ! 194 (08/05/13)

Publié dans Palestine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article