A bas le gouvernement scélérat ! Pour la dissolution de ses milices ! Pour la grève générale ! (LGO)

Publié le par revolution arabe

liguetunisie

*

Le 4 décembre, la milice islamiste d'Ennahdha a attaqué le siège national de l'UGTT. Dix syndicalistes ont été blessés. L'UGTT appelle à la grève générale pour le 13 décembre.

*

Après avoir commis des crimes contre les droits des citoyens et de la jeunesse combative à Siliana et dans d'autres villes et zones rurales, qui ont donné – et donnent toujours – leur vie et leur sang pendant la révolution, et après qu’Ennahda a dévoilé son projet répressif, la voilà qui pousse ses milices à agresser le siège de l'UGTT (Union générale des travailleurs tunisiens) après avoir mobilisé ces mêmes milices pour attaquer la population et les militants.

*

Il ne fait aucun doute que ce gouvernement, qui a trompé la population au nom de la religion et volé une partie de ses voix, est devenu tellement isolé de sa base électorale qu’il choisit la fuite en avant. Ce gouvernement n’a plus de légitimité politique et l’heure de son départ a sonné, et ce,

*

premièrement à cause de ses crimes contre la population et les travailleurs notamment dans les régions de l'intérieur,

deuxièmement à cause de ses orientations économiques et sociales foncièrement opposées aux aspirations des masses populaires, les seules qui ont un intérêt à changer la situation pour un avenir meilleur, et

troisièmement parce qu’il a failli et que ses quatre-vingt membres n’ont aucune compétence politique ou spécialisation.

*

A bas le gouvernement scélérat qui agit contre les droits de la population, des travailleurs et des syndicats

Pour la dissolution immédiate des associations des dites "ligues de protection de la révolution" et la condamnation de ses criminels et tous ceux qui les organisent et les financent

Pour une grève générale et les manifestations pour chasser les nouveaux criminels qui nous asphyxient de la même façon avec laquelle nous avons chassé les criminels qui les ont précédés. ■

Tunis, le 4 décembre 2012 Ligue de la Gauche Ouvrière

*

Publié dans Tunisie

Commenter cet article