A bas le régime militaire! A Bas Al-Sissi, le chef de la contre-révolution!

Publié le par revolution arabe

 

A bas le régime militaire! A Bas Al-Sissi, le chef de la contre-révolution! dans International rev-socialism

 

Déclaration des socialistes révolutionnaires égyptiens sur les massacres du Caire


La dissolution sanglante du sit-in à Al-Nahda Square et Raba’a al-Adawiyya n’est rien qu’un massacre préparé à l’avance. Il vise à liquider les Frères musulmans. Mais, il est aussi le cadre d’un plan visant à liquider la révolution égyptienne et restaurer l’état militaro-policier du régime de Moubarak.


Les socialistes révolutionnaires n’ont pas défendu un seul jour le régime de Mohamed Morsi et des Frères musulmans. Nous avons toujours été dans les rangs de l’opposition à ce criminel, son régime a échoué et a trahi les objectifs de la révolution égyptienne. Il a même protégé les piliers du régime de Moubarak et de son appareil de sécurité, les forces armées et les hommes d’affaires corrompus. Nous avons fortement participé à la vague révolutionnaire du 30 Juin. Nous n’avons pas soutenu un seul jour le sit-in des Frères et leurs tentatives de retour de  Morsi au pouvoir.


Mais nous devons mettre les événements d’aujourd’hui dans leur contexte, qui est l’utilisation de l’armée pour démolir des grèves ouvrières. Nous voyons également la nomination de nouveaux gouverneurs provinciaux, en grande partie issus des rangs des vestiges de l’ancien régime, de la police et des généraux de l’armée. Puis il y a la politique du gouvernement du général Abdel Fatah Al-Sissi. Il a adopté une feuille de route clairement hostile aux objectifs et aux exigences de la révolution égyptienne, qui sont la liberté, la dignité et la justice sociale.


C’est dans ce contexte que le massacre brutal de l’armée et de  la police a été commis. Il s’agit d’une répétition générale sanglante de la liqui- dation de la révolution égyptienne. Il vise à briser la volonté révolutionnaire de tous les Egyptiens qui revendiquent leurs droits,  les travailleurs, pauvres, jeunes ou révolutionnaire, en créant un état de terreur.

La réaction des Frères musulmans et des salafistes d’attaquer les chrétiens et leurs églises, est un crime sectaire qui ne sert que les forces de la contre-révolution. La sale tentative de créer une guerre civile, dont les chrétiens égyptiens seraient les  victimes, venant des Frères musulmans ,  Moubarak et Al-Sisi en sont complices, qui n’ont jamais, une seule journée, défendu les coptes et leurs églises.


Nous dénonçons fermement  les massacres d’Al-Sisi et  sa sale tentative de renverser le cours de la Révolution égyptienne. Le massacre d’aujourd’hui est la première étape d’une contre-révolution. Nous sommes avec la même fermeté contre toutes les agressions envers les chrétiens d’Égypte et contre la campagne sectaire qui ne sert que les intérêts d’Al-Sissi et de son projet sanglant.


Beaucoup de ceux qui se décrivent comme  « libéraux » et « de gauche »  ont trahi la révolution égyptienne, leurs leaders ont pris part au gouvernement de Al-Sissi. Ils ont vendu le sang des martyrs afin de blanchir l’armée et la contre-révolution. Ces gens ont du sang sur les mains.


Nous, socialistes révolutionnaires, ne dévierons jamais de la voie de la révolution égyptienne. Nous ne ferons jamais de compromis sur les droits des martyrs : ceux qui sont tombés face à Moubarak, ceux qui sont tombés face au Conseil militaire, ceux qui sont tombés face au régime de Morsi, et ceux à qui revient désormais d’affronter Al-Sissi et ses chiens.


A bas le régime militaire!
Pas le retour de l’ancien régime!
Non au retour des frères!
Tout le pouvoir et la richesse à la population!


Les socialistes révolutionnaires 14 Août 2013

Publié dans Egypte

Commenter cet article

mehdi mountather 19/08/2013 11:46

Pour éviter la vengeance d'ALLAH par un cataclysme pire que le tsunami de Japon météorite en Russie ouragan Cathrina incendie Colorado volcan d'Islande virus pire H1N1 après le génocide de Sissi
pharaon ou pire la fin de Sissi et Bachar assed aujourd'hui les pays de monde entier paye la facture de ces catastrophes pour leurs silence et leurs complicité sur ces génocides de Sissi et Bachar
assed si la fin du monde aux non musulmans de convertir a l'islam pour éviter l'enfer et pour éviter Sissi le roi de l'Arabie saoudite et son qaida a l'enfer