Au Maroc comme ailleurs, la solidarité est notre arme ! (Cpc 31)

Publié le par revolution arabe

artobbbn2395

 

Le régime de Mohammed VI se veut plus ouvert que le régime de son père et vante ses avancées démocratiques.

 

Derrière cette façade de bonnes intentions, le Maroc possède des prisons pleines d’opposants politiques : étudiants, chômeurs, militants révolutionnaires, militants indépendantistes sahraouis, militants du Mouvement du 20 Février. La torture et les humiliations sont le quotidien des ces hommes et ces femmes.


Depuis début mars, plusieurs prisonniers politiques ont commencé une longue grève de la faim afin de dénoncer leurs détentions et leurs conditions de vie. Dans la prison de Taza, dans celle d’Aine Kadousse à Fès ou dans la prison de Toullal2 à Meknès, certains d’entre eux en sont à plusieurs mois de grève de la faim et leur état de santé est plus que critique. D’autres militants détenus politiques dans les prisons de Tanger, Alhouceima, ont décidé d’observer une grève de la faim à partir du premier mai dernier en soutien aux grévistes de la faim.


Par cette répression féroce, le régime veut faire taire toute contestation dans le royaume et étouffer par tout les moyens les revendications légitimes de ces militants. Ce ne sont pas des faits nouveaux, des milliers d’opposants politiques sont passés par les prisons marocaines.


Du 28 au 31 mai 2013, la Voie Démocratique Basiste MLM de Marrakech organise des jours culturels/militants sous le slogan « unifions nos efforts pour soutenir les détenus politiques au Maroc et au niveau international (à l’honneur du détenu politique Georges Ibrahim Abdallah) ».


A cette occasion, le collectif anti-impérialiste Coup Pour Coup 31 réaffirme son soutien aux prisonniers marocains en grève de la faim* et réaffirme son soutien à la lutte des militants progressistes et révolutionnaires contre le régime réactionnaire de Mohammed VI.


Vive la lutte du peuple marocain !
Liberté pour les prisonniers progressistes et révolutionnaires !
A bas le régime réactionnaire marocain et l’impérialisme français !


 Liste des prisonniers politiques en grève de la faim :


Dans la prison de Taza, Abdessamad Alhaydour membre du Mouvement 20 Février et Tarik Alhamani membre de l’UNEM/Voie Démocratique Basiste.
Dans la prison d’Aine Kadousse à Fès, Younes Erroufi, Hichame Boughlade, Tarik Eljaîbi, Mohamed Saleh, tous militants de l’UNEM/Voie Démocratique Basiste.
Dans la prison de Toullal2 à Meknes, Mounir Ait Khafou, Soufiane Segheri, Hassan Koukou, Mohamed Aloualiki, Hassan Alhmouche, militants de l’UNEM/Voie démocratique Basiste.


Déclaration du collectif anti-impérialiste Coup Pour Coup 31 

http://couppourcoup31.over-blog.com...  mardi 28 mai 2013 - 12h21

Publié dans Maroc

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article