Bruxelles: Stop aux bombardements de Gaza !

Publié le par revolution arabe

gaza

Rassemblement 

devant le ministère des Affaires étrangères

Mercredi 16 juillet 16h30

Rue des Petits Carmes  Bruxelles


Stop aux bombardements de Gaza !


Soyons-y nombreux pour dénoncer l’agression israélienne contre Gaza et interpeller le ministre Didier Reynders !

 

Les organisations signataires réclament avec vigueur au gouvernement belge et à l’Union européenne d’agir immédiatement afin de :


-         dénoncer et condamner avec fermeté les violations du droit international commises depuis le début de l’offensive -         exiger un cessez-le-feu et imposer un embargo sur les armes ;

-         exiger d’Israël la levée du blocus illégal de la bande de Gaza ;

-         suspendre l’accord d’association entre l’Union européenne et Israël tant que ce dernier ne respectera par le droit  international systématiquement violé par l’occupation et la colonisation des Territoires palestiniens ;

-         soutenir le gouvernement palestinien d’entente nationale.

 

Premiers signataires :

 

 Association belgo-palestinienne WB, CNCD 11.11.11, Agir pour la Paix, Artistes contre le Mur, CADTM Belgique, Centrale Générale-FGTB, CNAPD, Comité Verviers Palestine, Comités PJPO de Braine l’Alleud, d’Ittre & Mazerine, Comité surveillance Otan (CSO), Communauté Palestinienne en Belgique et au Luxembourg, Coordination namuroise belgo-palestinienne, Ecolo J, Groupe proche Orient santé, Hope-Espoir- Hoop asbl, Intal, Jeunes Anticapitalistes, Jeunes socialistes, LCR-SAP, Médecine pour le Tiers Monde (M3M) / Geneeskunde voor de Derde Wereld (G3W), Mouvement Ouvrier Chrétien (MOC), Palestina Solidariteit, Plate-forme Charleroi-Palestine, Présence et Action culturelle (PAC),  SCI, Solidarité socialiste, ViaVelo Palestina, ULDP, Union des Progressistes Juifs de Belgique (UPJB), …

 

Ce même collectif organisera une grande  

Manifestation nationale 

dimanche 27 juillet 

Bruxelles

 

Stop the killings!

 

La population palestinienne de la bande de Gaza subit à nouveau une agression militaire de grande ampleur menée par  Israël.

 

Une pluie de bombes s’abat depuis le 8 juillet sur la bande de Gaza de manière indiscriminée sur les bâtiments publics, hôpitaux, écoles etc.  En 6 jours, cette offensive israélienne a déjà eu pour conséquence la mort de plus de 194 Palestiniens, plus de 1400 blessés et la destruction de plus de 585 habitations. Les principales victimes, dans ce territoire exigu d’environ 2 millions d’habitants, sont des civils, 65 % des habitants de Gaza ayant de surcroît moins 18 ans.

 

Mais ce dramatique bilan ne fait pas fléchir le gouvernement israélien qui déclare préparer une intervention terrestre d’envergure et  demande aux habitants de localités situées au nord de Gaza, d’évacuer leurs domiciles et de quitter les lieux. Partir pour aller où ? La population de Gaza n’est à l’abri nulle part – aucun quartier ni habitation de la bande de Gaza n’étant épargné !

 

Devant l’opinion internationale et la communauté internationale, Israël use de la justification de la légitime défense face aux tirs de roquettes lancées depuis  Gaza. Est-il besoin de rappeler qu’avant les tirs du Hamas, c’est Israël qui a rompu le cessez-le-feu, négocié en 2012, en abattant, le 7 juillet, 7 combattants du Hamas ? Il est vain de chercher à savoir qui a commencé, puisqu’en tant que puissance occupante et contre une population qu’elle maintient sous un blocus illégal depuis 2007, Israël ne peut pas invoquer la légitime défense. Et rien ne peut justifier cette force de frappe disproportionnée qui constitue une punition collective et entraîne une série de violations graves du droit international humanitaire. Pour autant, il est utile de préciser que les tirs de roquettes lancées par le Hamas et d’autres groupes armés palestiniens, qui visent la population civile israélienne, sont constitutifs également de violations graves du droit international et sont par conséquent condamnables.

 

Depuis le début de l’offensive, les gouvernements occidentaux, y compris la Belgique, se sont contentés de « regretter » les victimes palestiniennes et de demander à Israël de « faire preuve de retenue ». Cette passivité complice doit cesser ! Tout doit être entrepris pour qu’Israël mette fin aux violations du droit international et à l’occupation des Territoires palestiniens !

 

 

15 juillet 2014 http://www.lcr-lagauche.org/stop-aux-bombardements-de-gaza/

Publié dans Solidarité

Commenter cet article