Colmar : des militants pro-palestiniens condamnés (lo)

Publié le par revolution arabe

boycott-israel

Douze militants pro-palestiniens viennent d'être condamnés par la cour d'appel de Colmar à de forts dommages et intérêts.

 

Ils étaient accusés d'avoir distribué des tracts appelant les consommateurs d'un hypermarché Carrefour à boycotter les produits israéliens, en soutien à la population palestinienne qui, depuis des décennies, subit la terrible oppression que lui impose l'État d'Israël.


Les militants condamnés avaient pourtant été relaxés le 17 novembre 2011 par un tribunal de grande instance. Mais le parquet général avait fait appel, en application de la circulaire prise en février 2010 par Alliot-Marie, alors ministre de la Justice.

 

Cette circulaire demandait au parquet d'engager des poursuites contre toute personne appelant ou participant à des actions de boycott. Formulée de façon générale, puisque désignant une « provocation publique à la haine envers une nation », elle concernait ou plutôt protégeait en tout premier lieu Israël, partout critiqué pour sa violence envers les Palestiniens. Et de fait, plusieurs procès intentés par des officines pro-israéliennes ont eu lieu depuis à l'encontre de militants se revendiquant en particulier du mouvement BDS (Boycott, désinvestissement, sanctions).


Prise par un gouvernement de droite, la circulaire Alliot-Marie entrait dans le cadre de la politique pro-israélienne voulue par Sarkozy. Si aujourd'hui le gouvernement socialiste la maintient et n'entend pas l'abroger, c'est que lui aussi entend afficher son soutien à la politique israélienne.


Le 17 novembre, lors d'un dîner officiel à Jérusalem, Hollande n'avait-il pas évoqué le « chant d'amour pour Israël et pour ses dirigeants » ? Un chant qui résonne de façon sinistre pour les Palestiniens.


Georges LATTIER

 

http://www.lutte-ouvriere-journal.org/?act=artl&num=2366&id=7

Publié dans Solidarité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article