Egypte: les quartiers généraux des Frères Musulmans brûlent! (JC)

Publié le par revolution arabe

 

Aujourd'hui vendredi 22 mars, des manifestations ont été appelées par une vingtaine de partis d'opposition devant les quartiers généraux des Frères Musulmans.


C'était pour dénoncer la violence dont ces derniers ont fait preuve samedi dernier contre des journalistes devant leur siège et des auteurs de graffitis sur les murs de leur quartier général au Caire. La principale des manifestations, qui dure toujours à l'heure où j'écris, a eu lieu au Caire et s'est vite transformée en affrontements d'une violence jamais atteinte, après que les jeunesses des Frères Musulmans aient attaqué l'un des cortèges.

 

Le siège des Frères Musulmans à Alexandrie a été complètement saccagé par les manifestant.

 

Les meubles et les ordinateurs, ont été jeté dans la rue. Des rumeurs disent aussi que le bureau des Frères également à Alexandrie dans la quartier d'Asafra a été brûlé pendant que les affrontements continuent ce vendredi soir à Sidi Gaber, juste en dehors de la zone militaire nord d'Alexandrie et dans la rue Feld Maréchal Ismail ainsi que dans les rues avoisinantes.

 

A Mahalla le siège du parti Justice et liberté ( parti des Frères Musulmans a été brulé) pendant que des affrontements opposent manifestants et Frères Musulmans qui tentent de protéger leur siège à Tanta. Les quartiers généraux des Frères Musulmans auraient été brûlés dans 5 villes pendant que des affrontements ont lieu dans de nombreuses villes.

 

A Zagazig, la maison de Morsi a été encerclé par le mouvement du 6 avril qui appelle les habitants à venir les rejoindre et empêcher la famille de Morsi de rentrer chez elle. Le trafic des trains entre le Caire et la Haute Égypte a été bloqué par des barrages sur la voie à hauteur de Giza, Al Ayat et Al Badrasheen.

 

Au Caire plusieurs marches ont été organisées de différents endroits de la ville, Place Nafoura (où ont eu lieu des affrontements) , et place Sayeda Aisha par exemple, pour se rejoindre dans la banlieue de Moqattam où est situé le quartier général des Frères.

 

Beaucoup de femmes dans les manifestions.

 

Les manifestants ont brûlé sur leur route le bureau des Frères à El-Manial avant de se rendre à Moqattam, 6 km plus loin. Un aspect de la grande marche vers Moqattam:

 

https://twitter.com/Nervana_1/status/315123008358457344/photo/1

 

Les Frères Musulmans avaient mobilisé les Frères de tout le pays pour protéger leur quartier général.

 

Quand les manifestants sont arrivés à Moqattam, les jeunesses des Frères Musulmans ont commencé à les attaquer violemment puis se sont réfugiés derrière les 3 000 policiers qui protègent le quartier général des Frères Musulmans en scandant:  "état islamiste", "sharia contre l'état séculier" ou "police et islamistes, front commun" pendant que les manifestants crient "les Frères ne sont pas des musulmans". Et Toujours "le peuple veut la chute du régime" ou "A mort Mohamed Badie" ( le chef de la confrérie).

 

Une véritable guerre civile dans les rues autour de Moqattam a lieu actuellement entre manifestants et habitants d'un côté et la police et les Frères de l'autre. Les affrontements pourraient bien durer tout la nuit. Les habitants du quartier ont créé des milices pour protéger les maisons et pour empêcher les bus de Frères venant de tout le pays, d'approcher le quartier. Ce qui oblige ces derniers à venir à pieds ou à être déposés à une station de métro pour ensuite rejoindre leur Quartier Général.

 

Sur le trajet, des gens depuis leurs balcons encouragent les manifestants et injurient les Frères Musulmans ou leur jettent des objets sur la tête ou encore de l'urine. Le niveau de violence atteint est selon des participants hallucinant. Des Frères Musulmans tirent avec des armes à feu. Du coup, des bus qui les transportent ont été brûlés, des ambulances qui transportent des Frères blessés sont bloquées. Des Frères Musulmans qui ont été capturés par les manifestants sont lynchés, battus violemment par les manifestants, torturés même disent certains, et leurs corps ensanglantés abandonnés sur la chaussée.

 

Des Frères Musulmans ont enfoncé les portes de la mosquée de Moqattam pour s'y réfugier.

 

Vidéo de bus des Frères Musulmans qui brûlent:

 

https://www.youtube.com/watch?v=0zbW9QhCVU0&feature=player_embedded (il y en aurait à cette heure 4 de brûlés et des microbus.)

*

Source: Jacques C

Publié dans Egypte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article