Mardi 12 mars 2013 2 12 /03 /Mars /2013 13:01

tahrir

Egypte, mardi 12 mars, 10 H

*
Alors que les affrontements ont continué à Mahalla en ce début de semaine entre les forces anti-émeutes et les habitants, un des slogans lancé par les manifestants et le plus repris pour la chute de Morsi et du ministre de l'intérieur était "nous n'avons pas besoin de ministre de l'intérieur, nous avons des comités".

 

En effet depuis plus d'une semaine, avec la grève du second commissariat de police de la ville dont les policiers disent ne pas vouloir s'opposer au peuple,  des habitants du district de Sha 'Abya ont créé des comités de défense contre les vols. Cela s'était passé à l'échelle du pays lors de la chute de Moubarak quand la police avait fait complètement défaut pendant quelques jours.


Un autre comité populaire semble être né à Bebeis ce lundi,

 

remplaçant cette fois le conseil municipal après qu'un sit-in d'une semaine demandant le départ du maire de la ville qui appartient aux Frères Musulmans ait été violemment éconduit par le maire qui les a traité de bande de voleurs. Apparemment le comité de Bebeis a pris contact avec le gouverneur de la région ( l'équivalent du préfet ici) pour régler lui-même tous les problèmes de la vie quotidienne de Bebeis.


Tentatives modestes et timides mais qui prolongent celles du conseil municipal populaire de Mahalla qui a remplacé un jour le conseil en titre, celles de Port Saïd avec sa police pour le peuple et où la foule descendue en masse dans les rues disait le plus souvent , "maintenant on ne sait plus quoi faire, mais on finira peut-être par faire un état autonome de Port Saïd" (mais peut-être autant dans une esprit anti-Morsi et Frères Musulmans que "régionaliste" anti reste de l'Egypte) , et celle de Kafr el Sheikh dont il a été dit qu'elle s'est administrée elle-même un certain temps.

 

La continuation de la grève de la police va peut-être favoriser cela en même temps qu'on voit aussi des milices jihadistes ou salafistes prétendre vouloir remplacer la police comme à Assiut ( bien qu'ensuite ils aient démenti cette intention proclamée).  Par ailleurs le procureur général qui vient d'autoriser les citoyens à arrêter d'autres citoyens  pour suppléer à la grève de la police - une manière de légitimer les milices islamistes - encourage aussi à sa manière involontairement cette logique: certains ont répondu "eh bien on va alors arrêter Morsi" (mais des rumeurs disent qu'il est en train de reculer, il a sûrement compris que s'il aide les milices islamistes il aide aussi à la naissance des autres).

 

Par contre l'armée  et toute l'opposition y compris les libéraux, les démocrates et aussi l'Alliance populaire socialiste ( à la quelle appartient un groupe trotskyste)  s'opposent de toutes leurs forces à cette mesure demandant pour leur part un Etat de droit ( représenté pour eux par les élections, la police et  l'armée ! Le plus grand journal libéral Al Masry al Youm titre par exemple aujourd'hui, "l'Opposition a échoué, l'armée est notre espoir"). L'un d'entre eux disant qu'on verrait des boutiquiers forcer leurs clients (et les touristes) à acheter leurs produits. Le crétinisme légaliste anti-populaire n'a pas de limite.


Mais si un mouvement social massif se déclenchait d'ici peu, et le mouvement sur l'essence de ce week-end en donne un exemple (il faut environ une journée entière de queue aujourd'hui pour arriver à faire un plein de diesel subventionné)  ce que tout le monde pressent en Egypte, (à Luxor, la police a arrêté hier dix leaders du mouvement de grève qui touchait les centaines de boutiques touristiques du bazar de la vallée des rois protestant contre les taxes), ces comités populaires pourraient alors se multiplier soudainement. Ils pourraient  non seulement avoir comme programme de virer les petits Moubarak ou petits Morsi mais probablement dans la foulée, la remise en cause  de la propriété des champs ou des usines, ce qui n'est pas encore apparu en Egypte...

 

C'est ce que craignent particulièrement le gouvernement et les autorités ( et l'opposition), ce qui explique peut-être que la police du Caire et de Giza vient de suspendre sa grève pour dix jours, donnant ce délai au ministre de l'intérieur pour partir...


Jacques

 

Note: Nous publions désormais les notes sur l'Egypte que nous envoie quotidienment ou presque le camarade Jacques.

Par revolution arabe - Publié dans : Egypte - Communauté : nouveau parti anticapitaliste
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

"Vive la

Révolution Arabe"

est un blog proche

du NPA du

Finistère

 

 

Retour

permanent revolution sticker-p217332444260576212qjcl 400

Page d'accueil

 

 

cropped-mena wordpress banner1020x1541

 

 

arton2436

 

freedom.jpg

 

egypt_railworkers_solidarity.jpg

 

 

 

 

down-with-mubarak.jpg

 

Actions!

 

neguev.jpg

 

images.jpg

 

Vendredi 25 avril

19h00

Sciences Po, salle Erignac
13 rue de l'Université

Paris


*

arton10097-cfc38-copie-1.jpg

 

Lien

 

 

Organisations amies:

 

 

673178762_9224ccf74c.jpg

 

Egypte

 

liguetunisie-copie-1.jpg

 

Tunisie

 

17

 

 Palestine

 

syrie cgrs

 

Syrie

 

 

Algérie

 

arton17.jpg

 

Maroc

 

 

 

Recherche

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés