Gaza: La Palestine demande la protection internationale de ses habitants (20 mn)

Publié le par revolution arabe

mideast-israel-palestinians.jpeg88-1280x960

*

 

Une résolution a été présentée en ce sens et doit être examinée ce mercredi matin par le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU. En attendant, les combats continuent…

Les bombardements se poursuivent ce mercredi matin à Gaza où les secours annoncent la mort de cinq Palestiniens, dont deux enfants, tués par des tirs de chars israéliens. Tsahal, l’armée israélienne, et le Hamas en sont à leur seizième jour consécutif de conflit.


Ce mercredi matin, à partir de 10h, le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU doit tenir une réunion extraordinaire pour étudier une résolution, présentée par la Palestine, demandant la protection internationale des Palestiniens et une enquête internationale d’urgence sur l’offensive israélienne dans les Territoires palestiniens.


La résolution déposée par la Palestine condamne «les violations généralisées, systématiques et flagrantes des droits de l’Homme et des libertés fondamentales» découlant des opérations militaires israéliennes menées depuis le 13 juin, dans les Territoires Palestiniens occupés. La dernière offensive militaire d’Israël dans la bande de Gaza est particu- lièrement visée. «Elle a impliqué des attaques indiscriminées et disproportionnées (…) , qui peuvent constituer des crimes internationaux", estime les autorités palestiniennes.

«Envoyer d’urgence une commission d’enquête indépendante»

La Palestine demande «d’envoyer d’urgence une commission d’enquête indépendante, internationale» pour enquêter sur ces violations et invite les enquêteurs à dresser une liste des «violations et des crimes perpétrés» et «d’identifier ceux qui en sont responsables» en vue de les juger et de «mettre fin à l’impunité». Le texte demande par ailleurs de placer les Palestiniens sous «protection internationale immédiate». Il appelle à «une cessation immédiate des attaques militaires israéliennes» et «à mettre fin aux attaques contre les civils, y compris des civils israéliens».


La résolution demande aussi à la Suisse, en tant qu’Etat dépositaire des conventions de Genève - des textes fondamentaux du droit humanitaire -, d’organiser une conférence d’urgence sur la situation dans les Territoires occupés. Une lettre en ce sens, datée du 9 juillet, a déjà été envoyée par le président palestinien Mahmoud Abbas à Berne.

 

L’offensive israélienne sur la bande de Gaza avait coûté mercredi la vie à au moins 639 Palestiniens et 31 Israéliens depuis le début du conflit.


20 minutes avec AFP
Créé le 23/07/2014 à 08h53 -- Mis à jour le 23/07/2014 à 08h54
*

Publié dans Palestine

Commenter cet article