Hollande au Maroc pour les intérêts des capitalistes

Publié le par revolution arabe

 

*

François Hollande rend visite à Mohammed VI ces jours ci.

 

Rien d’étonnant à cela : avec la quasi-totalité des entreprises du Cac 40 représentées sur place, des échanges commerciaux dépassant les vingt-deux milliards et plusieurs dizaines de milliards d'euros d'investissements, on peut dire que le Maroc est une parfaite néo colonie.

 

Les soixante-dix patrons français qui font le déplacement en même temps que le Président, tenteront de refaire le retard accumulé par l'Hexagone sur l'Espagne qui lui a pris la moitié des parts du marché marocain.

 

La dizaine d'accords prévus porteront sur l'agro-alimentaire, mais surtout sur les énergies renouvelables.

 

La France, qui compte réaliser le TGV, ne cache pas son ambition de remporter la deuxième tranche de la centrale solaire de Ouarzazate, et de réaliser et gérer, le plus grand parc éolien à Tarfaya, d'une puissance de trois cents mégawatts, pour un coût de cinq cents millions d'euros.

 

Enfin, il y aura sans doute au menu, un intérêt non dissimulé, le programme marocain de plus en plus contesté de la prospection et de l'exploitation éventuelle du gaz de schiste.

 

Le Président qui compte prononcer un discours devant le parlement marocain, chambre d’enregistrement des desiderata du palais, ne parlera pas des étudiants de l’UNEM et militants du 20 février en grève de la faim à Fès, Taza et Meknès.

 

Il ne parlera ni de prédation royale, ni de la répression qui criminalise les mouvements sociaux, ni des procès fabriqués contre ses militants.

 

Il ne parlera pas non plus de l’occupation du Sahara occidental, où du jugement par un tribunal militaire de civils sahraouis dont nombre d’entre eux ont été condamnés à perpétuité.

 

Il fera probablement des louanges à la farce démocratique marocaine et remerciera Mohammed VI pour son aide logistique et humaine précieuse dans l’intervention au Mali.

 

Décidément, de droite comme de gauche, les gouvernements successifs ne cessent de soutenir le despotisme et les intérêts des multinationales.

Publié dans Maroc

Commenter cet article