Israël-Palestine: massacre à Gaza (LO)

Publié le par revolution arabe

17
*

Après une semaine de bombardements intensifs sur l'enclave palestinienne de Gaza, le gouvernement israélien avait accepté le 15 juillet un cessez-le-feu proposé par l'Égypte, qui n'aura duré que quelques heures, le Hamas ayant rejeté la trêve.


Le mouvement islamiste exigeait, outre l'arrêt des bombardements, la fin du blocus en place depuis huit ans, la réouverture du poste frontière de Rafah à la frontière égyptienne et la libération des prisonniers palestiniens de nouveau arrêtés après avoir été relâchés par Israël dans le cadre de l'accord d'échange du soldat Gilad Shalit en 2011.


Obama s'est empressé de saluer la proposition égyptienne, qu'il a de toute évidence fortement inspirée, mais a tenu à rappeler qu'Israël a le « droit » et « l'obligation » de se protéger. Le représentant de l'impérialisme américain réaffirmait ainsi un soutien sans faille à son principal allié au Proche-Orient, le présentant comme une victime. C'est là un mensonge.


Si dans ce conflit sans fin il y a un responsable, un agresseur, c'est l'État d'Israël. C'est lui qui emprisonne à Gaza toute une population. C'est lui qui, en Cisjordanie, s'empare de terres appartenant à des Palestiniens pour étendre ses colonies. C'est lui qui érige une multitude de murs et de barrières de toutes sortes rendant difficile, voire impossible, le moindre des déplacements pour des contacts familiaux, des besoins de santé ou d'études. Dans de telles conditions, comment pourrait-il ne pas y avoir des femmes et des hommes qui refusent l'enfermement, le manque de liberté, la misère et l'oppression ? Et c'est d'ailleurs en tant qu'agressés que les Palestiniens réagissent le plus souvent.


Il faut en finir avec le Hamas, clament les gouvernants israéliens, mais ce sont les civils qu'ils terrorisent, détruisant leurs demeures quand ce n'est pas leur vie. Gaza est aujourd'hui sous les bombes, mais c'est de façon permanente que des civils sont pris pour cible et assassinés. Le meurtre de trois jeunes Israéliens qui est à l'origine de l'enchaînement de violence a été précédé par de nombreuses exactions à l'encontre des Palestiniens, dont l'assassinat de deux enfants froidement abattus par un tireur d'élite israélien le 15 mai dernier dans la ville cisjordanienne de Beitounia.


En menant une politique de terreur à l'encontre des Palestiniens, Israël se pose également en puissance menaçante face aux autres peuples de la région. Cela, les dirigeants occidentaux le savent. Israël n'est certes pas leur recours exclusif et permanent mais pourrait le devenir à tout moment. C'est ce qui explique leur complicité à l'égard des crimes commis. Le peuple palestinien paye ainsi de son sang et d'innombrables souffrances la domination impérialiste dans la région.

Georges LATTIER

 

http://www.lutte-ouvriere-journal.org/?act=artl&num=2398&id=33

Commenter cet article