Le combat de Choukri Belaïd vivra!

Publié le par revolution arabe

*
PST (Algérie) 7 février 2013

Le Parti socialiste des Travailleurs (Algérie) condamne l’assassinat du militant tunisien Choukri BELAID, figure historique depuis les années 80 de la gauche radicale Tunisienne.

 

Il assure les camarades du WATAD et tous les militants de la gauche tunisienne de son soutien et de sa solidarité dans ce pénible moment de la lutte pour les libertés démocratiques et contre la nouvelle dictature des islamistes d’Ennahda et leurs alliés.


L’assassinat du camarade Choukri BELAID intervient au moment où le recyclage des mouvements islamistes via le pouvoir en Egypte et en Tunisie, par les puissances impérialistes, est dans l’impasse.

 

En effet, la crise révolutionnaire ouverte par le soulèvement des travailleurs et des masses populaires, qui a entrainé la chute du dictateur Ben Ali le 14 janvier 2011, remettait en cause, avant tout, le libéralisme économique qui avait engendré la misère sociale, la dictature d’un régime maffieux et anti démocratique et la main mise des multinationales européennes et américaines sur l’économie et les richesses du pays.


Or, les nouveaux maîtres d’ENNAHDA et leurs « milices fascisantes» veulent imposer une nouvelle dictature islamiste rétrograde et anti démocratique, le même libéralisme économique qui a entrainé le désastre social et la garantie des mêmes intérêts des parrains impérialistes du dictateur Ben Ali.

 

Après l’attaque du siège de l’UGTT et l’agression de ses dirigeants en décembre dernier, la répression des mobilisations ouvrières et du mouvement démocratique depuis plusieurs mois, l’assassinat de Choukri BELAID sonne comme un avertissement à tous ceux qui continue à militer aujourd’hui en Tunisie pour les libertés démocratiques et les droits des femmes, pour une économie au service des besoins sociaux des travailleurs et des masses populaires et contre la domination des puissances étrangères.


L’assassinat du camarade Choukri BELAID nous attriste profondément, mais son combat ne peut être assassiné. C’est un combat porté par des dizaines de milliers de militantes et de militants, c’est un combat porté par des millions de travailleurs et d’opprimés en Tunisie dont la mobilisation unitaire imposera la liberté, le pain et la dignité.


• Le combat de Choukri BELAID vivra  !

• Solidarité avec la gauche et les travailleurs tunisiens  !

• Pour les libertés démocratiques en Tunisie  !

• Halte à l’assassinat des militants de la gauche tunisienne  !


Le Secrétariat National du PST
Le 07 février 2013

*

http://www.europe-solidaire.org/spip.php?article27797

Publié dans Tunisie

Commenter cet article