Le Parti Communiste libanais dénonce la violence en Syrie et réaffirme son soutien à l’opposition démocratique

Publié le par revolution arabe

header

10 août 2011

Le Bureau politique du Parti Communiste libanais a discuté la situation politique libanaise et régionale, et a publié le communiqué suivant :

 

Le bureau politique du PCL dénonce la tendance sanglante prise par les événements en Syrie, durant la semaine passée. Le cercle de violence s’est élargi à de nombreuses régions syriennes face au mouvement populaire qui revendique des réformes démocratiques au sein du régime.

 

Le nombre des martyrs a augmenté, suite aux exactions des forces de sécurité, d’une part, et des hordes armées, d’autre part, tandis que s’estompait la voix du dialogue et que se rétractaient les initiatives politiques qui auraient dû ouvrir la voie à la réalisation des revendications brandies par le peuple syrien, que ce soit sur le plan des changements démocratiques, dont en premier lieu la suppression de l’article 8 de la Constitution, ou sur le plan socio-économique, surtout que les nouvelles politiques économiques ont instauré une corruption et un appauvrissement généralisés, puisque 80% de la population syrienne se trouve en-dessous du seuil de pauvreté.

 

Il trouve que la poursuite de telles exactions, ajoutée au ralentissement, injustifié, de la part du régime syrien à réaliser les réformes dont il avait reconnu le bienfondé, non seulement affaiblit le mouvement populaire, mais elle renforce aussi les mouvements politiques liés à l’impérialisme et au sionisme ainsi que tous ceux qui veulent déstabiliser la Syrie à partir d’une intervention militaire dirigée par les Etats-Unis et l’OTAN.

 

Il réaffirme son appui inconditionnel à l’opposition nationale et démocratique syrienne qui brandit le slogan de la création d’un Etat civil démocratique. Il voit que cette opposition est la seule capable de garantir l’unité nationale, sur la base de l’approbation populaire, d’éloigner le spectre de la sédition intérieure et de faire obstacle aux forces qui tentent de s’en prendre au rôle de la Syrie.

 

En même temps, il dénonce la campagne, orchestrée, de certains régimes arabes inféodés aux Etats-Unis, surtout que ces régimes constituent un exemple flagrant de la tyrannie, de la répression et de l’injustice vis-à-vis de leurs peuples mais aussi de par l’aide qu’ils apportent à d’autres régimes arabes pour réprimer les mouvements populaires dans leurs pays, comme c’est le cas actuellement au Yémen et au Bahrain.

 

Le Bureau politique du PCL évalue positivement la position prise par le gouvernement libanais au Conseil de sécurité des Nations Unies. En même temps, il dénonce les tentatives de certaines forces politiques libanaises visant à impliquer le Liban dans le conflit syrien aux côtés de l’une ou de l’autre des deux parties qui se fnt la guerre ; et il appelle le gouvernement à prendre les mesures capable de mettre fin à ces tentatives qui ne manqueront pas d’exposer notre pays à des dangers pouvant menacer sa sécurité et sa paix sociale.

 

Il réitère, enfin, que les positions du Parti ainsi que ses choix politiques sont fixés par ses instances dirigeantes. Voilà pourquoi il appelle tous les Communistes à s’en tenir aux décisions prises.

 

Beyrouth le 10 août 2011

 

Le Bureau politique du Parti Communiste libanais


PCL

Publié dans Liban

Commenter cet article