Liberté pour les prisonniers politiques palestiniens en lutte (Afps)

Publié le par revolution arabe

palestine jf


Les 5000 pri­son­niers poli­tiques pales­ti­niens ont par­ticipé le 8 mai à une grève d’avertissement en soutien à leurs cama­rades en détention admi­nis­trative qui sont en grève de la faim depuis plus de 15 jours.

 

Les détenus admi­nis­tratifs dénoncent la vio­lation par l’administration péni­ten­tiaire israé­lienne de l’accord qui avait permis de mettre fin à la longue grève de la faim de 2000 pri­son­niers en mai 2012. En vio­lation de cet accord, la détention admi­nis­trative est à nouveau une pra­tique ordi­naire et concernait au 1er mars 183 pri­son­niers en détention, dont 9 députés pales­ti­niens, pour des périodes de 6 mois indé­fi­niment renou­ve­lables sans que leur soit com­mu­niqué de chef d’accusation.


La grève est appelée à se géné­ra­liser pro­chai­nement si l’administration péni­ten­tiaire per­siste dans son refus d’accéder aux reven­di­ca­tions et dans sa poli­tique d’isolement, de har­cè­lement et de mauvais trai­te­ments à l’encontre des détenus.

Le scandale de la per­sis­tance de la détention admi­nis­trative et son extension à de nou­veaux détenus, lar­gement dénoncé à travers le monde, n’est pos­sible que parce les auto­rités israé­liennes sont assurées, là comme ailleurs, d’une totale impunité.


Cette impunité peut être battue en brèche. Le 8 mai, la FIDH, Amnesty Inter­na­tional, Human Rights Watch ont écrit à Mahmoud Abbas, aux côtés des asso­cia­tions pales­ti­niennes de défense des droits de l’homme, pour lui demander de rejoindre le statut de Rome et la Cour Pénale Internationale.


La France doit publi­quement faire savoir qu’elle sou­tiendra les ini­tia­tives de l’État de Palestine pour s’engager dans cette voie, celle qui lui permet tout sim­plement de demander justice. Elle doit éga­lement mani­fester qu’il n’y aura pas de solution poli­tique sans la libé­ration de tous les pri­son­niers pales­ti­niens détenus par Israël. C’est le sens de la cam­pagne inter­na­tionale pour la libé­ration de Marwan Bar­ghouti et de tous les pri­son­niers palestiniens.

 

Le Bureau national AFPS, lundi 12 mai 2014

 

http://www.france-palestine.org/Liberte-pour-les-prisonniers,23563

 

Cinq mille prisonniers participent à une grève en guise d’avertissement

Cinq mille pri­son­niers et pri­son­nières pales­ti­niens ont par­ticipé jeudi 8 mai à une grève en guise d’avertissement, en soli­darité avec les détenus admi­nis­tratifs qui mènent une grève de la faim illi­mitée depuis 15 jours consé­cutifs, en signe de pro­tes­tation contre la détention admi­nis­trative arbitraire.


Le ministre chargé des Affaires des pri­son­niers, Issa Qaraqe, a dévoilé l’existence d’un message pro­venant du mou­vement de pri­son­niers, signé par toutes les fac­tions, indi­quant que l’absence de réponse du gou­ver­nement Israélien à la demande des pri­son­niers admi­nis­tratifs conduira à un élar­gis­sement de la grève illi­mitée, aux mil­liers de pri­son­niers courant de la semaine prochaine.


Qaraqe a déclaré que les pri­son­niers ont averti la direction de l’administration péni­ten­tiaire, la menaçant d’une par­ti­ci­pation plus large et qu’ils ne pas­se­raient pas sous silence les exac­tions de tout genre contre les détenus admi­nis­tratifs et que le gou­ver­nement israélien et ses forces de sécurité por­teront la res­pon­sa­bilité de l’explosion de cette situation.


Il a sou­ligné la gravité de la situation des pri­son­niers en grève vic­times d’isolement, de har­cè­lement, d’insultes et de négli­gence médicale rendant la situation insup­por­table, ce qui nécessite une inter­vention urgente des orga­nismes de droits humains pour sauver la vie des pri­son­niers et mettre fin à la cri­mi­nalité de l’occupation .


Le vendredi de la colère :

Qaraqe dit que la journée du ven­dredi 09/​05/​2014 sera le jour de la colère et le départ d’évènements popu­laires de masse après la prière du ven­dredi, en soli­darité avec les pri­son­niers admi­nis­tratifs, appelant à une plus large par­ti­ci­pation ins­ti­tu­tion­nelle et popu­laire aux évé­ne­ments ce jour, avec un pro­gramme de mani­fes­ta­tions et de sit-​​in qui se pour­sui­vront dans toutes les pro­vinces palestiniennes.


Isolement et agressions brutales contre les grévistes :

Il a déclaré que bon nombre de pri­son­niers en grève de la faim ont été bru­ta­lement attaqués par les forces de répression, ce qui a nécessité leur hos­pi­ta­li­sation dans des hôpitaux israé­liens, parmi eux deux députés Mohammad Netsha, a été trans­porté à l’hôpital Asaf Herve, et Nizar Ramadan, à l’hôpital Soroka, ainsi que le pri­sonnier Baha Yaïsh, et un certain nombre de coor­di­na­teurs de la grève ; parmi eux Moayad Sharab, Sofyan Jamjoum et Abdul Karim Qawasmi qui ont été placés en iso­lement dans la prison d’Ella à Beer-​​Sheva.


Traduction : Moncef Chahed

Groupe de travail Prisonniers

MAAN News, dimanche 11 mai 2014

 

http://www.france-palestine.org/Cinq-mille-prisonniers-participent

Publié dans Palestine

Commenter cet article