Mahmoud Rechidi (PST) à Béjaïa (El Watan)

Publié le par revolution arabe

Logo PST

"Il faut un rapport de force contre la caste au pouvoir"

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

Invité par la section locale, nouvellement créée, du Parti socialiste des travailleurs, le porte parole du PST, Mahmoud Rechidi, a animé avant-hier soir une conférence-débat au niveau du centre culturel d’Amizour où il a décortiqué l’actualité politique nationale et internationale.

Le conférencier a d’emblée égrené les éléments de la crise qui mine le pays, avant d’évoquer la nécessité d’une «alternative émanant du peuple qui devra construire un rapport de force contre la caste au pouvoir laquelle est au service des multinationales après avoir détruit le tissu industriel national».

Abordant le sujet de la révision constitutionnelle, Mahmoud Rechidi a rappelé les positions du PST qui a refusé de prendre part à «des consultations sans libertés démocratiques qui ont mis de côté le peuple», et qui milite pour l’élection d’une assemblée populaire constituante.

Un mémorandum, le même qui a été destiné au chef du cabinet de la présidence, Ahmed Ouyahia, détaillant les positions du PST était distribué aux présents à la rencontre. En réponse à un citoyen sur la réaction du PST par rapport à l’agression salafiste contre les non-jeûneurs à Béjaïa, il y a quelques jours, Mahmoud Rechidi a répondu que son parti «condamne toutes les atteintes aux libertés individuelles, de conscience et du culte pour lesquelles il milite depuis toujours», mais que le PST «n’est pas forcément d’accord avec cette méthode de protestation en petit nombre qui n’est pas de nature à peser dans le rapport de force».

Au sujet de l’agression israélienne contre Gaza, Mahmoud Rechedi a affirmé qu’ «il faut soutenir les Palestiniens, pas en tant que Palestiniens, mais en tant qu’un peuple qui subit la colonisation d’un Etat qui n’est que le poste avancé de l’impérialisme dans une région aux deux tiers des réserves mondiales de pétrole».

Enfin, abordant la question de tamazight, Mahmoud Rechidi estime que les autorités tournent le dos à des millions de citoyens en refusant de l’officialiser, c’est pour cela qu’ «il faut l’imposer ainsi que les moyens de sa promotion».
M.H.Khodja le 29.07.14 | 17h22

http://www.elwatan.com/actualite/mahmoud-rechidi-pst-a-bejaia-il-faut-un-rapport-de-force-contre-la-caste-au-pouvoir-29-07-2014-266215_109.php

Publié dans Algérie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article