Maroc : Malgré la falsification makhzénienne , le peuple hisse l’étendard du boycott

Publié le par revolution arabe

Momo patrimoine

Communiqué sur les élections législatives du 25 novembre 2011

Les élections législatives anticipées tenues le 25 septembre 2011 ne sont que des manœuvres de l’Etat makhzénien marocain en vue de reprendre l’initiative , redorer le blason d’une légitimité en perte de vitesse ,affaiblir le mouvement 20 février et donner l’apparence d’un régime, aussi bien au niveau national qu’international, à l’écoute des doléances du peuple .


Ces élections se sont déroulées sur la base d’une constitution octroyée et boycottée par le peuple marocain car ladite constitution légitime le despotisme –tous les pouvoirs sont entre les mains du roi – et ne permet pas une véritable alternance du pouvoir. Par ailleurs , ces élections ont été organisées sous la direction du ministère de l’intérieur dont le CV en matière des fraudes électorales est incontestable .


Et comme le souci majeure de l’Etat marocain et son grand défi est de sauver la face en assurant un minimum du taux de participation il a, pour ce faire, mobilisé tous les moyens humains et logistiques ainsi que l’argent des contribuables. En outre , il a usé de pressions sur les ouvriers et l’ensemble des masses populaires pour aller voter sous peine d’être privés de droits et services fournis par l’administration( extrait d’acte de naissance, certificat de résidence ...) ; sans permettre aux véritables forces d’opposition d’exprimer leur point de vue à cause du quasi verrouillage des supports de communications audio-visuels !


Et malgré le bruitage , la diffamation les arrestations et les interrogatoires orchestrés par le régime et ses multiples appendices ainsi que les partis pro- État à l’encontre des forces boycottant les législatives, l’opposition a accompli sa tâche. Par ailleurs, la Voie démocratique a mené une campagne de boycott très active soit entant qu’organisation politique ou à travers ses militants activistes au sein du mouvement 20 février ou dans le cadre de la collaboration avec nos camarades du PADS et PSU .


C’est pour cette raison la Voie démocratique a eu la part du lion en matière de répression :


- des dizaines de milliers de tracts envoyés aux sections via la CTM ont été saisis par les services secrets ;
- ses locaux à Témara et khémisset ont été violés .
- plus de 30 militantes et militants ont été arrêtés
- d’autres militants de la V.D ont été convoqués et interrogés par la police qui a rédigé des PV à ce sujet avec comme chef d’accusation violation des articles 2 du code de la presse et de l’article 51 du code électoral !!


En Outre les sections nationales de la Voie démocratiques ont été interdites d’investir les places et les salles publiques pour organiser des meetings afin d’expliquer aux citoyens les raisons pour lesquelles la V.D appelle au boycott des élections.


Bien que Le taux de participation de 45 % annoncé par le ministère de l’intérieur soit un taux faible, car cela signifie officiellement que 55% des marocains ont boycotté les élections ; il reste quand même un taux gonflé car les données sur le terrain démentent ces affirmations si nous savons que la campagne électorale qui vient de se terminer est faible par rapport à la précédente. Ajoutons à ce constat, la grande mobilisation des forces appelant au boycott et plus particulièrement les marches du mouvement 20 février bien accueillies par les masses populaires qui boudent les institutions officielles et les partis pro-makhzen.


Certes, personne n’a pu remarquer des caméras filmant de longues files d’attentes ni d’interminables queues autour des bureaux de votes. Et bien que le véritable taux de participation demeure un Sésame que seul le ministère de l’intérieur puisse ouvrir ! On comprendra facilement que le taux de participations est autour des 25% si on part des données mêmes officielles sachant que 7.5 millions d’électeurs ne sont pas inscrits sur les listes, sans compter les bulletins annulés !


A travers ces pourcentages, l’Etat cherche à montrer qu’il y a eu une légère progression en matière de participation mais comment expliquer Le paradoxe suivant ? Si les inscrits sur les listes de 2007 étaient de 15 millions sur 20 millions électeurs et les inscrits sur les listes de 2011 sont de 13.5 sur 21 millions d’électeurs ! Cela veut dire et sans compter les bulletins annulés que le taux de participation demeure stationnaire c’est-à-dire- vers les 29 %- .


De ce fait, le secrétariat national :


1- Salue toutes les forces démocratiques ayant boycotté cette mascarade électorale et plus particulièrement le mouvement 20 février ainsi que les militantes et les militants de la Voie démocratiques et ses sympathisants qui ont fait preuve d’une grande combativité sur le terrain de la lutte malgré la campagne de répression makhzenienne et exprime son soutien à toutes les victimes et demande que cessent les poursuites engagées contre eux.


2- se félicite du travail de collaboration entre les forces de la gauche susdite et appelle à l’approfondissement de cette collaboration sur la voie de la lutte pour la démocratie et contre le libéralisme sauvage lequel front est ouvert sur les forces démocratiques politiques syndicales et associatives.


3- considère que le makhzen a encore ,une autre fois,perdu la partie de la participation et que le gonflage du taux de participation vise à minimiser ,vainement de la force et de l’influence du mouvement 20 février et des forces du boycott.


4- Considère que les institutions issues de cette ces élections n’ont aucune légitimité et ne représentent point la volonté populaire et lance un appel pour unifier les luttes en vue de la destitution du parlement et du gouvernement ainsi que l’annulation de la constitution présente et élaborer une constitution démocratique par une assemblée constituante, laquelle constitution mettra fin à l’hégémonie makhzenienne.


6 – condamne la position des forces impérialistes notamment américaines et françaises ainsi que les régimes et royautés réactionnaires du golf arabe ayant exprimé leur satisfaction quant aux résultats de cette mascarade électorale qu’a connue notre pays, cette position soutient ,en effet , un régime despotique qui continue à falsifier les élections.

la Voie Démocratique lance un appel à coordonner les luttes pour la démocratie et contre la mainmise impérialiste sur notre pays.


La Voie Démocratique

Le secrétariat national

Casablanca le 26 novembre 2011

Publié dans Maroc

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article