Maroc : Sarkozy soutient Alstom et la dictature (LO)

Publié le par revolution arabe

artobbbn2395



Si les voyages à l'étranger peuvent être pour Sarkozy l'occasion d'oublier un peu les casseroles et les déboires électoraux de ses partisans, ils lui permettent surtout de rejouer son rôle de VRP de luxe pour les grandes entreprises du pays.

Il est ainsi parti inaugurer, en compagnie du roi du Maroc, Mohammed VI, l'ouverture des travaux de la première ligne TGV d'Afrique, qui reliera Tanger à Casablanca à une vitesse de plus de 320 km/h et rapportera 1,8 milliard d'euros de commandes aux entreprises françaises, dont 400 millions à Alstom pour les seules rames de TGV. « Le Maroc se modernise », se sont alors réjouis en chœur Sarkozy et le roi. On peut tout de même se demander si le TGV au Maroc, même s'il sera certainement utile à la fraction de la population qui pourra se payer le billet, est la priorité dans un pays où plus de 40 % de la population est misérable, au sens premier de ce terme.

Sarkozy sait aussi saisir chaque occasion de raffermir les liens de l'État français avec la monarchie marocaine, sans craindre de dire rien moins que des énormités. Il a ainsi comparé l'audace des réformes engagées par le roi à celle des révoltes en Tunisie et en Égypte, et l'a félicité pour une réforme constitutionnelle si timorée, qui est loin de satisfaire les manifestants qui contestaient le pouvoir royal au printemps dernier. Des manifestants qui n'ont sûrement pas dit leur dernier mot.

Stéphane FORT

Publié dans Maroc

Commenter cet article