Négociations : les pressions doivent s’exercer sur l’occupant (Afps)

Publié le par revolution arabe

images.jpg Tu vas "négocier" ?

*

Les dis­cus­sions israélo-​​palestiniennes sur le contenu et le calen­drier des négo­cia­tions se sont ouvertes à Washington sous le patronage du secré­taire d’Etat amé­ricain, dans un climat de scep­ti­cisme géné­ralisé.

 

Elles relèvent, pour ce qui est de la partie pales­ti­nienne, de la res­pon­sa­bilité des Pales­ti­niens, seuls qua­lifiés pour en apprécier l’opportunité. Compte tenu de l’expérience des 20 der­nières années, où le « pro­cessus de paix » s’est traduit par une accé­lé­ration du « pro­cessus de colo­ni­sation » et l’aggravation des condi­tions de vie des Pales­ti­niens, les diver­gences d’appréciation sur les condi­tions mêmes de ces dis­cus­sions chez nos amis pales­ti­niens sont aisément compréhensibles.


Il est clair que si ces négo­cia­tions devaient se dérouler sans réfé­rence au droit et sans pression inter­na­tionale pour l’im- poser comme fon­dement du règlement poli­tique, elles ne pour­raient déboucher que sur un échec. Israël entend user de sa position de force pour amener les Pales­ti­niens à renoncer au plein exercice de leurs droits nationaux.


Il est de notre res­pon­sa­bilité d’intervenir par tous les moyens dont nous dis­posons pour que la France et l’Europe exigent l’application du droit inter­na­tional et exercent réel­lement pres­sions et sanc­tions à l’encontre de l’occupant, dans la logique des « lignes direc­trices » qui viennent d’être publiées par l’UE. Ce sera là enfin donner sa chance à la paix.

 

Bureau national, 30 juillet  AFPS, mardi 30 juillet 2013

 

http://www.france-palestine.org/Negociations-les-pressions-doivent

 

 

Publié dans Solidarité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article