Plus que jamais, c’est aux forces populaires et démocratiques d’assurer la solidarité avec le peuple syrien!

Publié le par revolution arabe

bachar

Communiqué du NPA.

 

La violence atteint aujourd’hui en Syrie un niveau inégalé depuis le début de la révolution en mars 2011.

 

Le constat est clair : le plan Annan dont le premier objectif était de mettre fin à la violence a échoué. Depuis l’arrivée des observateurs de l’ONU en avril dernier, environ 3 500 civils ont été tués.

 

Les forces armées de la dictature poursuivent une stratégie de guerre totale contre toutes les zones « rebelles », la situation humanitaire est plus que dramatique.

 

Les massacres de civils perpétrés par les milices du pouvoir se répètent. Malgré cela, les manifestations sont quotidiennes et ont gagné Alep et Damas ; l’armée syrienne libre est mieux organisée et résiste aux attaques des unités militaires du pouvoir.

 

Le clan Assad aux abois cherche à enfoncer le pays dans l’abysse de la guerre civile la plus barbare car confessionnelle ; il pense que celle-ci constituerait un dernier recours pour sa survie.


Sur le plan international, la négociation entre les États-Unis et la Russie (et leurs alliés respectifs) menée à Genève est une caricature, se contentant de vœux pieux sur « une stratégie de transition associant toutes les parties» et rendant également responsable de la situation le régime barbare et une résistance populaire armée mal équipée défendant sa vie.

 

La sauvagerie de la dictature et la position géostratégique de la Syrie ont fait du pays une proie pour les puissances prédatrices, les unes soutenant le régime -et le pouvoir russe est un complice scandaleux- les autres soutenant les groupes opposants qui leur sont fidèles. Les forces populaires sont complètement oubliées de ces puissances qui négocient leur part du gâteau.


L’avenir de la Syrie est avant tout entre les mains de son peuple, qui crée chaque jour ses organes de contre-pouvoir.

 

Le processus révolutionnaire pour la liberté, la dignité et la justice sociale gagne sans cesse du terrain au prix d’énormes sacrifices. Plus que jamais il a besoin, non d’une « Communauté Internationale » mythique qui rend les peuples dépendants des manœuvres secrètes et aux aventures militaires de leurs gouvernements, mais du soutien humanitaire et dans la rue du mouvement ouvrier et démocratique international.

 

C’est sur ces bases que le NPA s’associe à la manifestation de solidarité avec le peuple syrien, le

 

dimanche 7 juillet à 14h, place du Panthéon à Paris.

Publié dans Solidarité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article