Ramy Essam: «Nous ne leur appartenons pas» (al'e)

Publié le par revolution arabe

 

 

Ramy Essam: «Nous ne leur appartenons pas»


La star de la chanson rock/rap en Egypte, Ramy Essam, vient de sortir malgré la censure un nouveau tube le 24 janvier (date symbolique, la veille de l'anniversaire de la révolution):

 

«Nous ne leur appartenons pas» (sous-entendu à l'armée ou aux Frères musulmans et aux felloul moubarakiens) qui cartonne un maximum en Egypte dans la jeunesse. Ramy Essam avait déjà sorti le tube de la révolution de 2011, et a été torturé brutalement par l'armée en 2011 à tel point qu'il en garde des séquelles physiques.

 

Le succès de ce tube comme la multiplication actuelle de chansons à thème révolutionnaire, ouvrier, populaire... sont une illustration d’une des raisons de la faible participation des jeunes de 18 à 30 ans au référendum. Les journaux sont remplis de cette question de la participation des jeunes avec une interrogation pleine d'inquiétude: «Où va la jeunesse?»

 

La chanson est en arabe sous-titrée en anglais mais même sans bien comprendre les langues, les images du clip parlent. Ce qui est frappant c'est l'évolution de style entre son tube 2011 «Pain, liberté et justice sociale» et le tube 2014. Est-ce que cela traduit l'évolution des consciences?

 

Jacques Chastaing 2011 «Pain, liberté et justice sociale»

 

 

 

http://alencontre.org/

Publié dans Egypte

Commenter cet article