Révolution syrienne : Une solidarité nécessaire

Publié le par revolution arabe

images.jpg

La révolution syrienne, plus de dix-huit mois après son début, continue de résister à une barbarie sanglante de la part du dictateur aux abois Bachar Al-Assad.

 

Plus de 30 000 morts, un demi-million d’emprisonnés quel que soit leur âge, le plus souvent torturés (dont près de la moitié n’ont pas été libérés), 250 000 réfugiés à l’étranger (dont seuls une centaine a bénéficié de ce statut en France). Ce régime ne survit que par un terrorisme de masse et par la logique dépassée des vieux rapports de force qui lui ont permis de s’imposer depuis plus de 40 ans.


Il s’agit d’un moment charnière du processus révolutionnaire du monde arabe, initié par la révolte en Tunisie pour libérer les peuples des vieilles dictatures nées de l’étouffement des mouvements de libération nationale.


Les pouvoirs russe et chinois sont directement du côté des criminels de masse. Mais la position des USA, de la France et de leurs alliés, qui ont composé pendant des décennies avec une dictature bien utile pour maintenir leur ordre contre les peuples, est essentiellement hypocrite.

 

Elle vise, selon la fameuse formule du film Le Guépard, à « changer quelque chose pour que rien ne change » pour le peuple syrien. Les grandes puissances occidentales, comme la Russie et la Chine, cherchent chacune à légèrement améliorer les équilibres régionaux en leur faveur, mais ont en commun de vouloir briser la vague révolutionnaire régionale à partir de la Syrie.

 

 

Lire la suite


Publié dans Syrie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article