Soutien aux victimes du micro-crédit au Maroc (Cadtm)

Publié le par revolution arabe

credit-revolving-Alex.jpg

20% c'est couramment le taux mensuel !

Amina Morad et Imaini Benasser sont convoquées devant la justice marocaine le 6 décembre 2012.

4 décembre par Association Protection Populaire pour le Développement Social

Cette séance fait suite à plusieurs reportées de nombreuses fois. Amina et Imaini font partie de l’association des victimes des micro-crédits dont vous trouverez en dessous la déclaration à l’occasion du procès.

 

Vous pouvez aussi retrouver la vidéo de Souad Guennoun sur le sujet.

 

Cette vidéo traite des effets pervers de l’octroi des micro-crédits sur les populations locales dans la région de Ouarzazate. La diffusion de leur cas et une présence d’observateurs, journalistes sur place sont très importantes afin de briser l’isolement médiatique des luttes au Maroc.

 

Ouarzazate le 29/11/2012 Association Protection Populaire pour le Développement Social


Déclaration


Jeudi prochain, le 6 décembre 2012 à 9h, les coordinateurs de notre mouvement : Amina Mourad et Benasser Ismaini, se présenteront pour la 9ème fois devant les juges sans que le dossier des victimes des micro-crédits ne soit encore ouvert.


Malgré le débat soulevé au Parlement et par les ministres du présent gouvernement, l’État continue à faire la sourde oreille car le dossier des victimes des micro-crédits dévoile une affaire d’irrégularités et de violations de la loi. C’est pourquoi nous déclarons, pour l’opinion publique nationale et internationale :


Notre condamnation à :

  • ce simulacre de procès contre nos coordinateurs Amina Mourad et Benasser Ismaini ;
  • la non ouverture d’une enquête sur ce dossier malgré nos nombreuses réclamations ;
  • la complicité des autorités avec les associations des micro-crédits.

Notre demande à :

  • ouvrir une enquête nationale sur ce dossier ;
  • ouvrir une enquête sur ce simulacre de procès contre nos militants ;
  • réclamons réparations morales et matérielles aux victimes des effets pervers des micro-crédits.

Nous appelons tous les acteurs de la société civile nationale et internationale à soutenir notre lutte pour combattre la corruption et tous ceux qui l’appuient.

*

http://cadtm.org/Soutien-aux-victimes-du-micro

 

Pour en savoir plus:

 

http://www.monde-diplomatique.fr/2012/04/GOUVERNEUR/47569

Publié dans Maroc

Commenter cet article