Bahreïn. Des dizaines de milliers de manifestants contre le gouvernement (OF)

Publié le par revolution arabe

barhain

Politique samedi 01 septembre 2012

Des dizaines de milliers de personnes scandant des slogans hostiles au gouvernement et brandissant des photos de militants emprisonnés ont pris part vendredi à Bahreïn à la première manifestation autorisée de l’opposition depuis juin.


Aucun affrontement n’a émaillé cette marche de trois kilomètres organisée sur une autoroute à l’ouest de la capitale, Manama. Les manifestants arboraient des drapeaux bahreïnis et des portraits de militants des droits de l’homme et d’un des chefs de file de l’opposition, Nabil Radjab, appelant à sa libération.


Ce petit archipel du Golfe, qui est dirigé par une dynastie sunnite et abrite la Ve Flotte américaine du Golfe, est en crise depuis qu’une révolte menée par la majorité chiite du royaume réclamant plus de démocratie a éclaté il y a un an. Le gouvernement a dénoncé ce mouvement inspiré par le « printemps arabe » de l’an dernier, le qualifiant de sectaire et affirmant qu’il faisait partie d’un plan fomenté par l’Iran chiite pour dominer la région. Les chiites bahreïnis démentent être sous la coupe de Téhéran.


Cette manifestation organisée par plusieurs groupes d’opposition dont le plus important, Al Wefak, est la première depuis que le ministère de l’Intérieur a interdit en juin les marches menées par Al Wefak sous prétexte qu’elles se terminaient par des violences.


Depuis cette interdiction, les affrontements se sont poursuivis dans les villages chiites.

 

Le 22 août, des manifestants ont lancé des bombes artisanales et des pierres sur la police au cours de l’enterrement d’un manifestant adolescent tué par la police la semaine précédente.


Les partis d’opposition réclament que le Parlement élu puisse établir les lois et former les gouvernements. De nombreux chiites se plaignent d’être politiquement et économiquement marginalisés, ce que dément le gouvernement.


Le royaume de Bahrein est au cœur d’un affrontement régional entre l’Iran et un axe Etats-Unis/Arabie saoudite. L’an dernier, Ryad avait envoyé des troupes appuyer le gouvernement de Manama, tandis que Téhéran soutient ouvertement la cause de l’opposition tout en jurant ne pas attiser la révolte.

 

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Bahrein.-Des-dizaines-de-milliers-de-manifestants-contre-le-gouvernement_6346-2108798-fils-tous_filDMA.Htm


Publié dans Bahrein

Commenter cet article