Nancy: 8 heures pour Gaza

Publié le par revolution arabe

logo-palestinepalestinien

SAMEDI 26 AVRIL À PARTIR DE 16H   

ALLÉE DE MARKEN À VANDOEUVRE

Depuis plus de six ans, en vio­lation de la Qua­trième Convention de Genève et du Droit Inter­na­tional Huma­ni­taire qui le pro­hibent (art. 50 du Règlement de La Haye de 1907, art. 33 de la IVe Convention de Genève), Gaza vit sous un blocus inhumain imposé par Israël. Ce blocus ter­restre, aérien et maritime ruine l’économie et empêche toute vie normale. C’est une punition col­lective infligée à la popu­lation civile de Gaza.


1,7 million de per­sonnes sur 370 km2 (soit le ter­ri­toire du Grand Nancy) sont condamnées à la misère (70 % de la popu­lation dépend de l’aide huma­ni­taire, le taux de chômage est de près de 33%).

A cela, il faut ajouter les incur­sions mili­taires, les assas­sinats ciblés, les bom­bar­de­ments aériens, les tirs de l’armée israé­lienne contre les pêcheurs, contre les paysans…


Compte-​​tenu de ses moyens finan­ciers, l’UNRWA (orga­nisme de l’ONU pour les réfugiés pales­ti­niens) ne peut plus faire face aux besoins d’urgence. Depuis un an la situation s’est dégradée, après la des­truction des tunnels par l’Égypte.


La quantité de denrées ali­men­taires est insuf­fi­sante. Les entrées de car­burant ont consi­dé­ra­blement diminué. La cen­trale élec­trique ne fournit que quelques heures d’électricité par jour. Les ser­vices hos­pi­ta­liers sont sévè­rement atteints. Faute d’énergie pour le pompage, les eaux usées ne sont plus traitées, les égouts se déversent dans les rues, inondées par des eaux fétides. Trop salée et polluée, l’eau, est impropre à la consom­mation, avec une pers­pective, à court terme, de des­truction irré­ver­sible de la nappe phréatique.

Devant cette tra­gédie humaine, il est urgent de réagir et d’exiger la levée du blocus !


Venez mani­fester votre soli­darité en par­ti­cipant aux « 8 heures pour Gaza » !


SAMEDI 26 AVRIL, SALLE YVES COPPENS, ALLÉE DE MARKEN À VANDOEUVRE


A 16 h, Amir Hassan, jeune écrivain et poète de Gaza, lauréat de concours de nou­velles en langue fran­çaise témoi­gnera des dif­fi­cultés des Gazaouis et des effets désas­treux du blocus. Entrée libre.

Après le débat, un repas convivial (couscous, thé, café, gâteaux, eau).

Tarif plein : 15 euros. Tarif étu­diants et deman­deurs d’emploi : 10 euros. Boissons en sus.

A partir de 20 h, scène ouverte aux musiciens et artistes. Entrée libre.

Malgré les dif­fi­cultés, des énergies se mobi­lisent pour donner un peu d’oxygène aux habi­tants de Gaza autour du projet de Ludo­thèque du Camp de réfugiés de Khan Younes qui concerne 500 enfants et auquel par­ti­cipent le Comité popu­laire des Réfugiés, l’ONG pales­ti­nienne EJE (Enfance, Jeux et Edu­cation), des groupes locaux de l’Association France Palestine Soli­darité et le Consulat de France.

C’est à ce projet, que seront reversés les béné­fices et dons récoltés par le collectif.

Vous pouvez réserver votre repas à l’adresse sui­vante : yveslubraniecki@yahoo.fr ou SMS au 06 60 77 63 77 et envoyer votre chèque à Yves Lubra­niécki, 181 rue de la grange aux Moines 54600 VILLERS-​​LÈS-​​NANCY à l’ordre de AFPS de Lor­raine Sud.


Le Col­lectif des « 8 heures pour Gaza » : AFPS de Lor­raine Sud (Asso­ciation France Palestine Soli­darité), ATMF (Asso­ciation des tra­vailleurs magh­rébins de France), CCFD (Comité Catho­lique contre la faim et pour le déve­lop­pement), MAN (Mou­vement pour une alter­native non-​​violente), Secours Catho­lique, UAVJ (Une Autre Voix Juive) et Union Juive Fran­çaise pour la Paix (UJFP).

 

Le Collectif des « 8 heures pour Gaza » - Vandoeuvre, samedi 26 avril 2014

*

http://www.france-palestine.org/8-heures-pour-Gaza

 


Publié dans Solidarité

Commenter cet article