Une perte irremplaçable !

Publié le par revolution arabe

azad.jpg

 

(Communiqué à propos de l’enlèvement et du meurtre du camarade Azad Ahmed, membre du Bureau politique du Parti communiste ouvrier irakien et membre du Comité central du Parti communiste ouvrier au Kurdistan)


Hier, à six heures et demie du soir, les mains de gangs terroristes criminels ont ôté la vie au camarade Azad Ahmed, membre du Bureau politique du Parti communiste ouvrier irakien et membre du Comité central du parti communiste ouvrier au Kurdistan. Ces gangs ont enlevé le camarade Azad Ahmed alors qu’il revenait de Kirkouk et se rendait à Souleymania. Il a été tué dans des circonstances obscures et le feu a été mis à sa voiture.


Le camarade Azad Ahmed est né à Rania en 1971. Il a été l’un des militants communistes ouvriers de la ville de Rania à la fin des années quatre vingt et membre du « Courant communiste ». Il a adhéré au Parti communiste ouvrier irakien dès sa fondation en juillet 1993. Il a assumé tout au long de sa vie débordante d’activité et de sacrifices des taches partisanes et politiques diverses. Il a assumé la responsabilité du secrétariat du comité du Parti de Rania, et a appartenu au Comité de direction de l’organisation du Kurdistan, puis a siégé au Comité central et au Bureau politique du Parti communiste ouvrier irakien, puis au Comité central du Parti communiste ouvrier au Kurdistan depuis sa fondation en 2007 : une histoire riche d’activité communiste et sociale, fort impressionnante.


Azad Ahmed fut une figure sociale connue opposée aux forces nationalistes et islamistes au Kurdistan. Il a été à la tête de nombre de luttes des masses du Kurdistan. Il a joué un rôle clé dans la dynamisation de l’activité du parti au niveau de l’Irak et a assumé des responsabilités politiques et organisationnelles multiples. Il a participé avec un dévouement incomparable à créer des opportunités pour développer et faire progresser le parti.


Azad Ahmed fut un exemple vivant et éminent, une personnalité sociale et communiste connue et aimée au niveau des masses. Il était le communisme-espoir, l’optimisme communiste, son humanité délicate, par sa magnanimité, son dévouement et le don de sa personne, son effacement et son abnégation infinies, ses compétences politiques, organisationnelles et concrètes. Le mouvement communiste ouvrier en Irak et au Kurdistan a perdu l’un de ses éminents symboles politiques et sociaux. C’est une perte irremplaçable. En partant, il laisse un vide énorme dans notre mouvement.


Les partis communistes ouvriers d’Irak et du Kurdistan adressent leur message de réconfort à Sakar Saïd qui partageait sa vie, et à ses enfants Zila et Darine, à sa famille et à ses proches, à ses camarades et amis, aux membres des deux partis, à la classe ouvrière et à toutes les forces éprises d’amour, de liberté et d’égalité. A l’occasion de ce douloureux événement, les deux partis tiennent à affirmer que la fidélité à la mémoire d’Azad Ahmed consister à suivre sa voie et à réaliser les espoirs pour lesquels notre cher camarade avait œuvré.

Gloire et éternité à la mémoire du camarade Azad Ahmed !


Vive la liberté et l’égalité !*

Le parti communiste ouvrier irakien

Le parti communiste ouvrier au Kurdistan

Le 31 octobre,


(Traduit de l’arabe, LT)

 

http://npa2009.org/node/39486

Publié dans Kurdes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article